06 22 67 30 33

Architecture et Géobiologie pour un habitat sain
« Être bien chez soi et en soi »

Bienvenue à vous !

Je suis Architecte et Géobiologue, installée proche de la ville d’Albi.
La notion d’« Être bien chez soi et en soi » a guidé mon parcours depuis toujours.
C’est un sujet à mon sens passionnant qui balaie de très nombreuses disciplines depuis l’analyse, la compréhension fine d’un lieu,
de ses spécificités jusqu’à l’émergence d’un habitat sain, harmonieux, en parfait accord avec ses occupants…
J’allie mes deux grands domaines de compétences, l’architecture et la géobiologie,
pour vous accompagner dans la création ou l’amélioration de vos lieux de vie.

Réunir deux mondes

Après mon diplôme d’architecte obtenu en 2008, j’ai travaillé dans divers contextes … de la commande privée à publique, du petit projet d’aménagement aux grands projets de concours… Mais le monde du bâtiment, très tourné vers la technicité, les normes et les formalismes administratifs, me semblait désespérément « aride ».

Malgré mon engagement dans la construction écologique et toutes les valeurs sous-jacentes, il me manquait indéniablement une autre dimension, au-delà de la rationalité et du cadre traditionnel. Il y a quelques années, la géobiologie m’a ouvert les portes de mondes plus subtils, bien plus vastes, parfois vertigineux mais enthousiasmants…

J’ai pu développer d’autres types de ressentis et une autre approche du « Lieu ». Et je peux dire aujourd’hui que mon métier trouve un nouveau sens et une complétude au service du Vivant avec un grand V.

Le dessin géométrique de la mandorle (« amande » en italien, appelée aussi Vesica piscis, «vessie de poisson » en latin) illustre parfaitement mon cheminement : « deux mondes », représentés par deux cercles, se rencontrent pour en créer un troisième à l’endroit où il se chevauchent.

La forme de la mandorle symbolise la fusion de deux énergies : électrique et magnétique. L’énergie électrique est associée au mental, aux pensées, et l’énergie magnétique à l’amour. La fusion des deux symboliserait l’Ascension, c’est à dire une évolution vers une nouvelle condition d’existence, un état où pensée et amour s’alignent.

Cette géométrie évoque la première division de la cellule cosmique originelle, symbolisée par le cercle.
C’est donc la séparation de l’unité qui crée la dualité.
Cette dualité que l’on retrouve dans le Yin Yang par exemple.

C’est à partir de ce tracé que l’on développe la graine de vie, qui elle-même engendre
la fleur de vie, symbole universel de la création,
de l’interconnexion et
de l’harmonie.

Dans la religion chrétienne, cet ovale est repris pour signifier
la forme du poisson,
symbole du christianisme.
La mandorle entoure d’ailleurs souvent la Vierge sur son trône ou le Christ en majesté.

La triquetra, symbole celtique, est également l’association de 3 mandorles

En étant à l’écoute d’un lieu et de ses habitants, l’acte de construire ou d’aménager n’est plus le même.
J’aime l’idée d’aller « avec le lieu et le mouvement de la Vie »,
jamais contre, jamais en force,
jamais en imposant une cicatrice dans le paysage.

Mon parcours

Diplômée de l’Ecole Nationale d’Architecture de Toulouse et certifiée auprès d’Argema, Ecole Nationale de Géobiologie Appliquée de Revel (cursus professionnel de 352h), j’ai pu notamment enrichir mon travail de plusieurs thèmes complémentaires :

  • La topoesthésie : l’analyse sensible des paysages (« topo » = lieu et « esthésique » = sensoriel) et l’organicité en architecture qui prône notamment « le mouvement » comme créateur d’espace.

  • La chromobiologie : l’influence des couleurs sur nos états d’êtres et leur concordance avec nos cycles physiologiques de la journée.

  • La psychologie de l’habitat : ou comment notre rapport au lieu fait écho à notre rapport à nous-même ;

  • La géométrie sacrée et régulatrice : utilisation de certains tracés et proportions pour développer l’harmonie et les résonances.